Coups de coeur
2016.05.02
Les chiens (de Allan Stratton)
proposé par Julie Courcier Delafontaine

Fuyant un père et un mari violent, Cameron et sa mère errent d'un bout à l'autre des États-Unis à la recherche d'un havre de paix où se poser. Peut-être l'ont-ils trouvé avec cette vielle ferme au milieu de nulle part? Si la mère de Cameron en est persuadée, le garçon, lui, a quelques doutes.

Il le sent, quelqu'un est déjà là, pas forcément content de leur arrivée….

Les limites de la réalité s'estompent : Cameron devient-il fou ou des chiens hurlent-il vraiment dans la nuit? Qui donc vivait dans cette vieille bâtisse avant leur arrivée? Une histoire de crime et de fantôme, de folie et de  fuite qui retiendra les plus grands de nos lecteurs avides de suspens.

Les chiens / Allan Stratton. – Milan ; 2015. – 316 p.

2016.04.15
Aimer (de M. Puech)
proposé par Emmanuelle Verdan

Qu'est-ce que c'est qu'aimer? Quelle est la différence entre aimer une personne et aimer un objet, un sport ou même un repas? Comment fonctionne l'amour? Comment naît-il? Comment le partageons-nous? Comment le vit-on? Quels effets  fait l'amour?...etc…

Toutes ces questions, ce petit livre pertinent se propose d'y apporter des réponses! Pour tous ceux et celles à qui ces interrogations parlent.

Aimer / texte de M. Puech, Illustrations de N. Mikles. –Le Pommier. – (Philosopher?)

Les cahiers d'Esther : histoires de mes dix ans (de Riad Sattouf)
proposé par Julie CourcierDelafontaine

Esther a dix ans. Elle se dispute avec ses amies, écoute Kenji .Girac, se bat avec les garçons, rêve de devenir chanteuse et d'avoir un e-phone. Esther raconte ses petites histoires gaies ou tristes à un ami de ses parents. Cet ami s'appelle Riad Sattouf, il est auteur de BD et va dessiner ce que lui raconte Esther.

Le résultat c'est cette bande dessinée magnifique de finesse et d'humour sur la vie compliquée d'une jeune fille de dix ans en 2015

Les cahiers d'Esther : histoires de mes dix ans / Riad Sattouf. - Paris : Allary , 2016. – 978-2-37073+084-8

2016.02.16
Peine Maximale (de Anne Antal)
proposé par Emmanuelle Verdan

 Cela pourrait passer pour une simple histoire de famille qui tourne un peu au vinaigre, mais l'auteure n'a pas choisi la veine de l'humour pour nous narrer celle-ci. Elle en fait une vraie tragédie moderne, orchestrée par le rythme d'une salle d'audience. Elle nous projette dans la tête de chacun: victimes, avocats, juges, jurés, bourreau, presque tout le monde y passe.

Chacune de ces voix apporte sa pierre à l'édifice, ce qui est intéressant car cela nous permet de comprendre un peu mieux tous les rouages d'un jugement. Loin d'être un documentaire, cela reste un roman où  les sentiments d'impuissance, d'injustice se mêlent à la tristesse et la colère.

C'est dans ce maelström que l'on découvre l'histoire de Kolia et de ses deux sœur Léna et Anna. Ces enfants qui ont appris à se serrer les coudes, mais à quel prix?

Peine Maximale/ Anne Vantal . – Actes Sud Junior. – (Roman ADO)

2016.02.01
Je suis le Chef : MasterChef Junior (de Marie Leteuré )
proposé par Julie Courcier Delafontaine

Un livre de recettes coloré et joyeux. Les explications sont simples et claires et les plats proposés délicieux (j'ai testé!). Petit bonus bien utile, le livre propose des tables d'équivalence (poids, température…), des tableaux des fruits et légumes de saisons et des planches illustrées des bases de la cuisine

Je suis le chef ! : MasterChef junior  / recettes de Marie Leteuré ; varaintes et textes de Chloé Chauveau ; photogr. et stylisme Margo Hurtubise. - Paris : Solar, 2013. - 978-2-263-06343-5

2016.01.12
Les sandales de Rama (de Tristan Koëgel)
proposé par Emmanuelle Verdan

Upendra est vendeur de bonbon, sur les marches du temple  de Swayambhu à Katmandou. Chaque jour il retrouve son ami Arjun pour pratiquer cette activité et bien sûr partager la dernière barbapa avant de rentrer chacun chez lui. Tout en mangeant ils pensent à leur vie future. Upendra se voit suivre les pas de son père qui est un guide de montagne reconnu  tandis qu'Arjun, issu d'une autre caste, ne peut se voir autre chose que vendeur de bonbons…

Ceci c'était avant. Avant qu'Upendra bouscule, au marché des perles, Satiya. Et comme une petite pierre qui roule, ceci va déclencher d'autres événements pour les uns et  les autres.

Comment vont-ils gérer ce passage délicat qu'est l'adolescence vers la vie adulte?

C'est tout l'enchantement de  ce roman poétique par ses paysages et ses personnages. 

C'est également la douceur qui en ressort malgré les facéties et les choix que la vie peut nous imposer.

Enfin: "Les sandales de Rama" est une grande invitation au voyage à ne pas manquer!

Les sandales de Rama/Tristan Koëgel. – Didier Jeunesse

2015.12.07
Douze ans, sept mois et onze jours (de Lorris Murail)
proposé par Julie Courcier Delafontaine

Jack Stephenson est un homme, un vrai, comme le dit l'expression. Stetson sur la tête, grosse voiture de collection rouge, Jack est fan des livres de survie d'Henry Georges Thoreau et des matchs de baseball

Walden Stephenson, son fils, est moins convaincu par le baseball, la survie ou le maniement de la carabine. Et cela inquiète fortement son père.

Alors que Walden atteint l'âge de douze ans sept mois et trois jours, Jack Stephenson emmène son fils dans les gigantesques forêts du Maine et l'abandonne dans une cabane de rondins avec deux livres de Thoreau, une carabine et une boîte d'allumettes. Commence alors pour le jeune garçon un terrifiante aventure dans les bois au cours de laquelle toutes ses certitudes (et celles du lecteur) seront renversées

Douze ans, sept mois et onze jours / Lorris Murail . - Paris : Pocket jeunesse, 2015

L'héritière (de Melinda Salisbury)
proposé par Emmanuelle Verdan

Twylla vit dans une société qui l'a révérée comme fille des Dieux! L'envers de la médaille est qu'elle est intouchable. Seule la famille royale peut la toucher sans mourir. Entre leurs mains elle est également un instrument de justice et de mort.

Tout ceci aurait pu continuer longtemps sans l'apparition du troublant Lief qui vient ébranler toutes ces croyances! Comment démêler le vrai du faux et le faux du vrai? Sur qui Twylla pourra-t-elle réellement compter? Est-ce que le prix ne sera pas trop lourd à payer?

Suspens, aventure là où se mélangent déjà des passions! Que demander plus?

LE LIRE!!!!

L'héritière/Melinda Salisbury. –Gallimard Jeunesse.

2015.10.20
Les cousins Karlsson (de Katarina Mazetti)
proposé par Julie Courcier Delafontaine

A la veille des vacances scolaires, Julia et Daniella apprennent qu'elles devront passer l'été chez leur tante Frida, une artiste un peu originale qui vit seule sur une petite ile d'un fjord suédois. De plus il semblerait que deux de leurs cousins, qu'elles ne connaissent pas, seront là aussi.

L'été va être bizarre pense Julia avec appréhension ! Des cousins dont elle ne se souvient même pas, une tante entièrement absorbée par ses créations, une île isolée…voilà bien un projet de vacances qui n'attire guère l'aînée des filles Karlsson. Pourtant cet été sera bien plus mouvementé et plus instructif qu'elle ne l'aurait jamais pensé…

Les cousins Karlsson/Katarina Mazetti . –Thierry Magnier : Gaïa, 2014.

2015.09.10
Yellow Birds (de Kevin Powers)
proposé par Emmanuelle Verdan

Bartle s'est engagé dans l'armée pour un tas de raisons dont celle de ne pas devoir  s'attacher à quelqu'un, s'est sans compter  Murphy.

Murphy est  son cadet de pas beaucoup, mais il aura suffi à Bartle de faire une promesse un peu à la légère à la mère  de Murphy, pour qu'un lien fort naisse entre ces deux.

C'est un roman magnifique, magnifique dans sa façon d'exposer  les sentiments humains face au choix que l'on fait. Magnifique dans la réalité d'aborder  le poids des mots ou du sens qu'on peut leur donner. Je l'ai trouvé également très dur, parce qu'il nous projette dans une réalité qu'on occulte: Celle du soldat qui doit faire face aux horreurs qu'il perpètre au nom de la guerre et qui reste seul face à ça.

EMV

Yellow Birds/ Kevin Powers. - Paris : Librairie générale française, 2014

2015.06.16
Je m'appelle Livre et je vais te raconter mon histoire (de John Agard)
proposé par Emmanuelle Verdan

Voici Le Livre, à mi-chemin entre le documentaire et le roman. On le laisse facilement conter son histoire et on se prend tout autant au jeu!

De sa naissance à l'e-book,  on le suit partout. Ses explications sont simples et claires, son ton est très plaisant. Agrémenté de citations et d'illustrations qui lui rendent hommage. Il remet le livre à sa place d'objet et de vecteur inconditionnel.

Pour moi, il manquait. Maintenant il existe et je trouve cela formidable! J'espère que tu auras comme moi du plaisir à découvrir ou à redécouvrir sa biographie pour ne plus oublier qu'il n'est pas simplement un tas de feuilles assemblées sur lesquelles est écrit un récit

Je m'appelle Livre et je vais te raconter mon histoire/John Agard. -Nathan

Elles ont réalisé leur rêve (de Jo Witek, Philippe Godard)
proposé par Julie Courcier Delafontaine

50 biographies de femmes dont le principal point commun est un caractère bien affirmé qui leur a permis de réaliser leur destin en liberté. Des portraits de personnalités (essentiellement du XXe siècle ) très différentes et qui ont pourtant toutes marqué le siècle, de Simone de Beauvoir à  Vivienne Westwood en passant par Pina Baush, Claude Haigneré et Françoise Dolto. Pour chacune le livre propose des lectures, des  films ou des  documents pour approfondir le sujet…

 

Elles ont réalisé leur rêve  / Jo Witek, Philippe Godard. - Paris : La Martinière, 2014. - 21 p. : ill. . -978-2-7324-5770-3

Indomptables (de Philippe Arnaud)
proposé par Emmanuelle Verdan

Jean-Jules rencontre Mohamadou (fils d'un imam) grâce au manguier. Cet arbre qui sera à la fois leur terrain de jeu,  leur refuge et aussi le lieu de leurs confidences.

C'est l'abri que cet arbre leur offre qui va les voir grandir et être le témoin des tumultes de leur vie.

Car Mohamadou qui semblait bénéficier d'une vie plus douce que Jean-Jules se retrouve confronté à la misère suite au radicalisme que son père prône de plus en plus et se voit contraint de quitter sa famille se retrouvant dénué de tout. Devant à son tour trouver des petits travaux au jour le jour pour subvenir à ses besoins ainsi qu'aux demandes gourmandes de "l'oncle" qui l'héberge. C'est la descente aux enfers pour lui;  et il faudra beaucoup de force de persuasion de la part de Jean-Jules pour lui faire avouer son dénuement.

Cherchant une vie meilleure les deux compères s'embarquent dans un long voyage périlleux.

En parallèle, on suit  par bribes la vie d'Olivia qui, elle vit en France, qui pourrait avoir presque tout ce qu'elle veut. Mais en elle habite une sourde colère qu'elle ne sait exprimer autrement que par la violence.  Son destin vient s'entremêler à celui de Jean-Jules de façon onirique au départ puis les hasards de la vie réalisent des choses qui  pourraient paraître impossibles.

C'est un très beau roman qui nous donne d'une part un superbe tableau sur la force de l'amitié et d'autre part qui  nous fait entrevoir une dure réalité que l'on aurait tendance à mettre de côté: celle des clandestins.

L'été du secret (de Michèle Gazier)
proposé par Emmanuelle Verdan

Lisa prépare son bac, seul hic la moyenne d'une de ses branches principales ne vole pas assez haut…

Sur ce, ses parents décident de l'envoyer en séjour linguistique. Première découverte, avant son départ, une partie de la famille dont elle ignorait jusqu'à l'existence, l'accueillera. Elle savait bien d'où son père venait, mais lui et sa mamita n'évoquaient jamais cette partie de leur vie.

C'en était devenu tabou et de ce fait l'usage de l'espagnol en famille fut proscrit. C'est certainement ceci qui l'avait poussée inconsciemment à choisir cette langue.

Du coup voilà Lisa embarquée  loin des vacances dont elle rêvait. Mais celles-ci seront remplies de découvertes et de surprises qui vont lui permettre de remplir les pages blanches de son histoire familiale.

C'est un livre qui sent bon l'odeur des vacances et où les secrets se dévoilent tout en douceur

 

 

La vie étonnante d'Ellis Spencer (de Justine Augier)
proposé par Julie Courcier Delafontaine

Ellis était un bébé charmant, elle ne pleurait jamais, mangeait bien et gazouillait avec entrain. Un comportement qui finît par alarmer ses parents, contraints devant tant d'étrangeté de l'emmener voir médecins, physiothérapeutes, psychologues et autres experts….

Il faut dire que dans le monde d'Ellis, l'hyperactivité est la norme et jamais un enfant ne doit perdre son temps ni s'ennuyer! Calme, réfléchie et rêveuse, Ellis est donc considérée comme une handicapée et ses parents aménagent autour d'elle une batterie de professionnels et de moyens pour l'aider à se "développer"

Mais les apparences sont trompeuses…et la limite du "normal" est mouvante….

La vie étonnante d'Ellis Spencer / Justine Augier. – Actes sud, 2014. – 9782330030889

Constellation (de Adrien Bosc)
proposé par Julie Courcier Delafontaine

Le 27 octobre 1949, le luxueux Constellation, avion de ligne construit par le milliardaire américain Howard Hughes décolle de Paris. A son bord, Marcel Cerdan part rejoindre Edith Piaf qui l’attend à New York. Ginette Neveu, célèbre violoniste qui démarre une tournée américaine, fait également partie du vol ainsi que 35 autres riches voyageurs. Quelques heures plus tard, l’appareil s’écrase sur une île perdue des Açores.

L’auteur imagine, en s’appuyant sur quelques faits historiques, les jours qui précèdent l’accident. Il retrace les destins tragiques de ces 37 passagers, célèbres et anonymes, jusqu’au moment du drame.

Constellation /Adrien Bosc. – Stock ; 2014

2014.11.21
Journal d'une sorcière (de Celia Rees)
proposé par Emmanuelle Verdan

Alison a trouvé des pages du journal de Mary, jeune fille qui vécut dans les années 1650, cousues dans une vieille couverture. Notre chercheuse se trouve appelée par cette histoire et décide de tout mettre en ?uvre pour retrouver les traces de cette jeune fille. Mary est une jeune fille qui vit chez sa grand-mère, celle-ci est une guérisseuse reconnue, donc aussi vite accusée de sorcellerie et condamnée. Ce sera l'élément déclencheur de cette épopée qui va conduire Mary parmi les premiers colons anglais en Amérique. Dans cette vie rude où tout est à construire, même malgré ce changement, les habitudes ont la vie dure et la peur domine, on est rapidement amené à soupçonner le mal dans le comportement de nos voisins. Mary orpheline de son état sera vite rendue coupable, elle trouvera ensuite refuge dans une tribu. On vivra avec elle les grands moments de la conquête des États-Unis. J'ai eu beaucoup de plaisir à lire ce livre car on y retrouve les thèmes relatifs à cette époque complexe: fanatisme religieux, inquisition .Parallèlement à ça, cette envie de découverte de nouveau pays mais aussi la violence dans laquelle ces conquêtes se sont faites. C'est un roman rempli de contrastes, narré dans un style simple et accrocheur.

 

Journal d'une sorcière/Celia Rees. - Seuil.-

Une histoire sans mots
proposé par Julie Courcier Delafontaine

Écrire un livre sans un mot, sans une lettre d'un alphabet connu?.

Écrire une histoire sans un mot mais une histoire que chacun puisse comprendre?

Xu Bing, artiste chinois de renom a relevé le défi avec un livre écrit uniquement avec des pictogrammes et des émo-icones. Et la magie opère. En quelques lignes on assimile un langage jusque-là inconnu et on suit le personnage principal dans sa vie quotidienne, métro-boulot-dodo, amour et famille?

Une expérience étonnante et chaudement recommandée

 

Une histoire sans mots  / Xu Bing . - [Paris] : Grasset, 2013 .- 111 p. : ill. .-978-2-246-80887-9

2014.09.29
La Mafia du chocolat
proposé par Emmanuelle Verdan

Annie a 16 ans, elle vit dans un monde où le chocolat et le café sont proscrits. Pas facile quand on vient d'une famille qui subsiste grâce au chocolat.
Elle se retrouve très jeune responsable de son grand frère, de sa petite soeur et de sa grand-mère mourante.
Dans le chaos qu'est son existence, elle rencontre Win (fils de l'adjoint du procureur). Tout pour lui rendre la vie plus simple? Pas sûr.
Quand le pouvoir, la violence se mêlent d'intrigues au sein d'une grande famille cela donne un roman qu'on ne lâche plus du début à la fin.
La mafia du chocolat/ Gabrielle Zevin.-Albin Michel.- (Wiz)

Le Prince de la Brume (de Carlos Ruis Zafon)
proposé par Julie Courcier Delafontaine

1944: Max, Alicia, Irina et leurs parents quittent Londres et ses bombardements pour emménager dans un petit village au bord de l'océan. Ils devraient s'y sentir à l'abri, loin des turbulences de la guerre, mais très vite Max ressent des impressions étranges. Dans le bois au fond du jardin les statues semblent bouger ; le chat qui les suit depuis leur arrivée a une lueur inquiétante dans le regard ; et le gardien du phare surveille bien plus la terre que la mer....
Il est désormais certain que la famille Carver ne trouvera pas sur cette côte anglaise, le calme qu'ils étaient venus chercher....

Le Prince de la brume / Carlos Ruiz Zafon.- Robert Laffont,  2013. - (Pocket  ; 14696)

Brise-Glace (de Philippe Blondel)
proposé par Emmanuelle Verdan

Un nouvel élève commence l'année scolaire, jusque-là rien de particulier.
Aurélien a quitté sa campagne, avec dans la tête des souvenirs de neige et de glace, pour intégrer un lycée en ville.
Mais Aurélien ne se laisse pas apprivoiser. Il rase les murs et se fait voir juste ce qu'il faut pour ne pas que l'on lui marche dessus et il parle à mots comptés. Une attitude fantomatique qui aura de quoi intriguer Thibaud (avec D) le fanfaron du collège, l'organisateur de fête, enfin la coqueluche.
Il n'empêche que malgré leur différence ces 2 vont se lier d'amitié.
Comment Thibaud va-t-il réussir à sortir Aurélien de son mutisme, et peut-être Aurélien à sauver en quelque sorte Thibaud ?
Ce roman poignant nous démontre comment nos vies peuvent, sans le vouloir, influencer celles des autres. Et que du mauvais on peut en tirer du bien.

Brise-glace / Philippe Blondel. - Arles : Actes Sud Junior, 2011

Le voyage extraordinaire (de Denis-Pierre Filippi, dessin Silvio Camboni )
proposé par Julie Courcier Delafontaine
1927 : Emilien et Noémie, jusque-là en pensionnat, sont rappelés au manoir familial. Les deux cousins vont y découvrir le prototype inachevé d'une machine inventée par le père d'Emilien. Mais ce dernier a disparu et les enfants vont devoir finir le projet seuls et se démener pour le présenter au prestigieux concours Jules Verne.
Hommage à l'oeuvre de Jules Verne justement,, cette magnifique bande dessinée tord les frontières du temps et de la science. Dans un décor rétro du début du XXe siècle, l'Europe de nos aventuriers est menacée par les attaques d'un mystérieux "troisième axe" qui utilise des robots et engins inédits. Le dessin, superbe, de Camboni fourmille de détails et le scénario signé Filippi nous entraîne dans une Europe imaginaire mais qui semble pourtant si réelle.
Un petit bijou
Le voyage extraordinaire : tome 1 / scénario Denis-Pierre Filippi ; dessin Silvio Camboni ; couleurs Gaspard Yvan. -Grenoble : Glénat : Vents d'Ouest, 2012
Abracadabra Amanda (de Olivier Pouteau)
proposé par Emmanuelle Verdan
Qui aurait pu imaginer que le spectacle de l'école finirait dans un drame?
En tout cas pas Amanda, élève adulée par certains et détestée par d'autres, qui se fit enlever une partie de son corps lors de son numéro. D'où cette tragédie.
L'apparition du flegmatique inspecteur Brouillard ne nous aidera pas à résoudre complètement cette intrigue, qui se tisse sur fond d'amitié et de deuil (Hé oui de deuil et pas de meurtre).
Tu te demandes ce que cela vient faire là? Alors prends ce livre et tu trouveras.
Les réponses ne se trouvent pas forcément là où on les attend. Et on se fait prendre rapidement au jeu de cette écriture qui avec ses mots simples laisse part à une bonne réflexion.
Abracadabra Amanda/Olivier Pouteau. -Ed. du Rouergue. - (Doado)
Thédore Boone : enfant et justicier (de John Grisham)
proposé par Julie Courcier Delafontaine

Théo est fils d'avocats. Presque né dans un tribunal, il est si passionné par le monde de la justice et du droit, qu'au collège, même ses enseignants le consultent pour leurs problèmes juridiques.
Phénomène rarissime dans la paisible bourgade de province où vit Théodore, se tient cette semaine un procès pour meurtre. Le jeune garçon le suit chaque jour avec assiduité et, presque malgré lui, va se retrouver en possession d'informations qui pourraient changer l'issue de l'affaire, Mais il ne peut dévoiler ses sources et va devoir faire face au plus grand dilemme de sa jeune existence.
John Grisham, auteur de best sellers adaptés au cinéma tel que de "La Firme", "L'Affaire Pélican" ou "Le Client" écrit là son premier livre pour la jeunesse...à découvrir de toute urgence à la bibliothèque.
Theodore Boone : enfant et justicier : John Grisham. - Paris : Pocket Jeunesse ; OH!, 2013
L'enfant sauvage (de TC Boyle)
proposé par Emmanuelle Verdan
Victor, prénom qu'il se donne lui-même (dont il ne prononcera jamais la première syllabe correctement) est attrapé par des villageois dans l'Aveyron aux alentours de 1800.
C'est un enfant crasseux aux allures de bêtes sauvages, que ces villageois saisirent essayant de déterrer quelques malheureuses patates. Et qui risqua de devenir une bête de foire sans le concours du docteur Ibart.
Malheureusement l'homme n'est pas Dieu et ne peut donner à un enfant ce que la nature n'a pas mis en lui.
C'est un court roman, tiré de faits réels, qui entre récit et compte rendu scientifique reflète bien la société de cette époque: l'après-révolution, les balbutiements de la psychiatrie, les difficultés de la vie quotidienne.
Il sait rester pudique tout en arrivant à nous toucher simplement.
L'enfant sauvage/Boyle T. Coraghessan. -Hachette. - (Le livre de poche)
Interdit aux parents
proposé par Julie Courcier Delafontaine

Lonely Planet, éditeur très réputé de guides de voyage, sort une collection destinée aux jeunes globe-trotteurs. Les livres de la collection "Interdit aux parents" proposent des infos synthétiques et ludiques sur une ville ou un pays. Au travers d'anecdotes et de faits historiques ou culturels étonnants, préparez votre prochaine escapade en famille. Sur place, ces petits documentaires, faciles à glisser dans une valise, vous permettront d'épater vos parents en leur faisant découvrir les facettes cachées de votre destination de voyage.

En ce moment à la bibliothèque de Cescole : Rome ; Londres, Les Etats-Unis
 

Interdit aux parents : pour en savoir plus que les grands. Une collection de Lonely Planet et En voyage éditons

Big Easy (de Ruta Sepetys)
proposé par Emmanuelle Verdan
Big Easy, pour les touristes, mais pas pour les habitants du vieux carré français de la Nouvelle-Orléans.
Et surtout pas pour Jo; trompée par la vie et même par son prénom, qu'elle aurait bien aimé qu'il vienne d'une certaine Joséphine March, mais qui en fait est peut-être le juste reflet du milieu d'où elle vient.
Bien que soutenue par un groupe de personnes qui lui veut du bien. Arrivera-t-elle à se sortir du guêpier où la vie l'a mise?!
C'est un roman que l'on pourrait lire sur différent genre narratif, mais le policier est le plus adapté car l'auteur nous distille des indices à juste dose. Un vrai plaisir!

Big Easy/ Ruta Sepetys. -Gallimard Jeunesse. - (Scripto)

Les fiancés de l'hiver (de Christelle Dabos)
proposé par Julie Courcier Delafontaine

Ophélie vit paisiblement sur l'arche d'Anima. Responsable du musée, elle peut lire le passé des objets en y apposant ses mains. Cela n'a rien d'extraordinaire dans son monde car, sur Anima, chacun possède un don particulier qui définit son destin Mais sa vie paisible bascule lorsque sa famille la fiance au puissant Thorn de l'Arche des Pôles. La maladroite Ophélie se voit obligée de suivre son futur mari, aussi glacial que le climat de son pays, au coeur d'un royaume dont les habitants rivalisent d'hypocrisie courtisane et de jalousie féroce.
Pour quelles raisons la naïve jeune femme a-t-elle été choisie par le clan de son époux? Comment sa nature franche et peu conciliante pourra-t-elle s'accorder des complots de cour et des tentatives d'éviction dont elle fera l'objet.
Prix Gallimard du premier roman jeunesse, l'auteur crée un monde fantastique et sombre dans lequel, comme son héroïne, on se perd avec effroi.
Les fiancés de l'hiver / Christelle Dabos. - Gallimard jeunesse, 2013. -(La passe-miroir ; 1)

Le journal malgré lui d'Henry K. Larsen (de Susin Nielsen)
proposé par Julie Courcier Delafontaine

Nouvelle ville, nouvelle école, nouveau départ. Henry vient de déménager à Vancouver avec son père. Sa mère, elle, est restée à Port Salish, leur ancienne adresse et surtout le lieu de l'Événement...., du drame dont Henry ne veut pas parler.
Son thérapeute lui conseille alors d'écrire son journal et de mettre par écrit ce qui le ronge. Peu convaincu, Henry s'exécute tout de même et voilà entre vos mains le "Journal malgré lui d'Henry K Larsen", un livre à la fois émouvant et caustique sur un sujet délicat et terriblement contemporain!


Le journal malgré lui de Henry K Larsen. / Susin Nielsen. - Hélium, 2013

100.000 Milliwatts (de D. Aranega et J: Gerner)
proposé par Emmanuelle Verdan

Une Sacrée BD! Keith et Curt deux insectes, pas bien illuminés, se prennent pour deux futures stars de rock néo-gothic. On vous laisse déjà imaginer rien qu'avec cela tout ce qui peut advenir. Surtout quand ceux-ci se mettent en tête pour l'un de charmer une libellule, et pour l'autre de tout se faire servir sur un plateau d'argent.
C'est une très bonne parodie de notre société à la mode insecte, qui ont eux aussi leurs soucis de mode, de prise de poids et bien sûr d'amour.


100.000 Milliwatts : Printemps / D. Aranega et J: Gerner. - Delcourt- (Shampooing)

Anibal (de Anne Bragance)
proposé par Julie Courcier Delafontaine
Sweetie n'a qu'un intérêt dans la vie : les fleurs! Ou plutôt, les plantes.
Au grand désespoir de ses parents, de riches producteurs de cinéma qui rêvent d'un enfant modèle, Sweetie parle peu, ne joue pas, et est obsédé par son jardin. Jusqu'au jour, où Lolly, sa mère, décide d'adopter un orphelin péruvien.
L'arrivée d'Anibal, l'Indien, va bouleverser le monde fermé de Sweetie. Et ce petit frère du bout du monde, d'abord perçu comme un ennemi finira par avoir raison, de sa jalousie et atteindre son coeur...

Anibal / Anne Bragance.- Robert Laffont, 2012. - (Pocket ; 3965)

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur (de Harper Lee)
proposé par EMV

...Ou 3 ans de la vie de Scout, petite fille élevée par son père et instruite par sa cuisinière de couleur (ce qui ne se dit pas à l'époque). Grande amoureuse de Dill ils s'inventent de folles histoires qui animent leurs vacances.
Ce livre est aussi la somme de tous les liens qu'elle a tissé avec son voisinage et notamment avec ce grand frère qui est tout pour elle. Son histoire nous embarque dans l'Alabama des années 30, on y touche la pauvreté qui suit la grande crise et aussi la ségrégation.
Tout ça raconté avec une touchante justesse et un brin d'humour! Un très bon roman qui ne se démode pas!

Ne tirez pas sur l' oiseau moqueur/ Harper Lee.-Librairie générale, 2006. - (Le livre de poche ,30617)

La meneuse de bêtes (de Anne Ferrier)
proposé par JCD

An 1374 : Ysane, à peine née, est abandonnée en pleine forêt. Mais une guérisseuse la découvre sous un arbre, blottie contre un louveteau et l'élève en compagnie de l'animal
A la mort de sa mère adoptive, 15ans plus tard, les villageois, effrayés par cette adolescente qui parle aux loups, vont la contraindre à quitter la campagne de son enfance pour errer sur les routes de France.
Le début pour Ysane de la quête de sa véritable identité...
Un polar historique qu'on ne lâche pas avant la fin, des personnages attachants, une bonne lecture de vacances....

La meneuse de bête / Anne Ferrier.- Oskar, 2012. - (Les compagnons du loup ; 1)

Le garçon qui avait perdu la face (de Louis Sachar)
proposé par EMV

David, voulant appartenir à une bande, va réaliser son test d'entrée en volant, avec ses complices, la canne d'une vieille dame singulière.
Pas si ingénue la mamie! On dit d'elle que s'est une sorcière!
Que va-t-il lui arriver? Est-ce qu'il devra subir un mauvais sort? Ou est-ce simplement sa culpabilité qui lui jouera de mauvais tours? A vous de le découvrir!

Le garçon qui avait perdu la face / Louis Sachar. - Ecole des Loisirs. - (Neuf)

Colin Fischer :un garçon extraordinaire (de Ashley Edward Miller )
proposé par JCD

Colin Fisher intègre son nouveau lycée. Seul! Pour la première fois depuis qu'il a commencé l'école, il n'est pas accompagné de sa comportementaliste. Car Colin est atteint du syndrome d'Asperger, un trouble autistique qui brouille toutes ses relations sociales. Extrêmement intelligent, logique et observateur, il ne supporte pas les contacts physiques, ne comprend pas l'humour et doit s'aider d'un imagier pour comprendre les expressions faciales des gens qui l'entourent
Mais la vie de Colin Fisher va brusquement basculer le jour où un coup de feu éclate lors d'une bagarre à la cafétéria. Distance et logique, caractéristiques du syndrome d'Asperger, sont essentielles à la résolution de toute enquête et il se pourrait bien que l'intégration de Colin passe par son incroyable esprit de déduction...

Colin Fisher : un garçon extraordinaire / Ashley Edward Miller & Zack Stentz. -Paris ; Hélium, 2012

Qui copie qui?
proposé par EMV

Cet ouvrage retisse des liens de parenté entre des ?uvres uniquement picturales d'artistes différents, sorte d'avant-après, réalisées avec les techniques de leurs époques respectives.
Elles sont souvent un hommage à l'?uvre originale ( comme les Tricheurs de Caravage1594-1595 qui inspirent les frères le Nain Les joueurs de cartes 1635 puis Paul Cézanne Les joueurs de cartes 1893-1896), mais elles tombent aussi parfois dans la parodie (par exemple comme le portrait en pied de Napoléon Ier de François Girard 1810, inspiré par le portrait en pied de Louis XIV réalisé par Hyacinthe Rigaud 1701 et tout ceci revisité par Max Ernst avec son Ubu Imperator 1923).
C'est un livre dans lequel on a plaisir à piocher, car à chaque page on entre dans l'intimité d'?uvres, d'artistes et d'époques différentes, rassemblés par un désir commun qui est de continuer d'inspirer.

Qui copie qui? La peinture sous influence / Caroline Laroche. - Editions Réunion de musées nationaux, Solar

La cuisine : des métiers, une passion
proposé par JCD

Voilà un magnifique ouvrage qui fait le tour de ce que l'on appelle les métiers de bouche ; ceux de la cuisine (Chef, second, commis), de la salle (sommelier, maître d'hôtel, serveur) mais également les métiers liés aux produits (boucher, boulanger, pâtissier, producteur de fruits et légumes).

Le livre présente les professions avec passion mais sans angélisme et propose des témoignages de quelques "maîtres" du milieu. Dans sa dernière partie il pose même un regard élargi sur le domaine avec des chapitres sur la restauration collective, les critiques culinaires, ou l'édition de livres de cuisine...

Un ouvrage très riche au graphisme alléchant....

La cuisine : des métiers, une passion / Maryline Letertre ; illustrations Franckie Alarcon, Sandrine Thommen. - Milan, 2012

Douze heures avant (de Gabriella Ambrosio)
proposé par EMV
Myriam et Dima qui chacune de leur côté de mur (mur qui sépare Israël du territoire palestinien) vivent difficilement leur quotidien. Leur vie est faite de restrictions, de danger et de peur. En pleine force de leur jeunesse elles ont de la peine à les appréhender. Elles vont chacune faire des choix et malheureusement un de ces choix va les réunir de manière tragique. Qui sait ce qui se serait passé si elles avaient eu l'occasion de se connaître? C'est un très beau roman qui reflète bien l'actualité sans porter de jugement.
Le train de orphelins (de Philippe Charlot, Xavier Fourquemin)
proposé par JCD
Au début du 20e siècle à New York, nombreux sont les enfants abandonnés à eux-mêmes ou placés en institution par des parents trop pauvres pour s'en occuper. Un programme caritatif "le train des orphelins" va "pour leur bien" lancer une gigantesque campagne de placement de ces enfants.
Des enfants dont on effacera toute trace d'origine et qui seront envoyés dans des familles de l'Ouest américain en plein développement. Nombre de ces enfants seront traités comme de la main d'?uvre bon marché plutôt que comme un membre de la famille. En moins de 15 ans, c'est près de 250 000 enfants qui seront ainsi arraché à leurs racines.
Cette bande dessinée en plusieurs volumes s'attache à raconter au travers les yeux de ces orphelins, un épisode véridique mais peu glorieux de l'histoire américaine.
Le train des orphelins : Jim / Philippe Charlot, Xavier Fourquemin. -Charnay-les-Mâcon : Grand Angle, Bamboo éd, 2012. -
Une seule terre pour nourrir les hommes (de Florence Thinard )
proposé par EMV

Voici un ouvrage richement illustré qui nous permet de faire connaissance avec toutes ces vies (grandes et petites) nécessaires au bon fonctionnement de notre terre. Il nous montre tous les processus de cette immense chaîne qui va du ver de terre à ce que nous retrouvons dans notre assiette en passant par les aspects agricoles, industriels et commerciaux; tout ceci entre passé et présent. On y trouve aussi des conseils simples à mettre en pratique pour préserver notre futur "terrestre". C'est un livre qui nous parle simplement de choses très concrètes

Une seule terre pour nourrir les hommes/ Florence Thinard. - Gallimard jeunesse , 2012

Le cirque des êªves (de Erin Morgenstern)
proposé par JCD

"Le cirque arrive sans crier gare. Aucune annonce ne précède sa venue, aucune affiche sur les réverbères, aucune publicité dans les journaux. Il est simplement là, alors qu'hier il ne l'était pas." Sous les chapiteaux rayés de noir et de blanc, c'est une expérience unique, une fête pour les sens où chaque visiteur peut se perdre avec délice dans un dédale de nuages, flâner dans un luxuriant jardin de glace, s'émerveiller de la souplesse de la contorsionniste au tatouage et se laisser enivrer par les effluves de caramel et de cannelle qui flottent dans l'air. Bienvenue au Cirque des Rêves. Cependant, derrière la fumée et les miroirs, la compétition fait rage. Deux jeunes illusionnistes, Celia et Marco, s'affrontent, rivalisant d'audace et d'imagination, dans une sorte de combat magique, pour lequel ils sont entraînés depuis l'enfance par leurs étranges et lunatiques professeurs.

 Le cirque des rêves / Erin Morgenstern. - Flammarion, 2012. -

Un chant de Noël (de Charles Dickens)
proposé par MAV

Si vous ne deviez lire qu'un seul livre en ce temps de fêtes, c'est "Un chant de Noël" de Charles Dickens. Cette histoire intemporelle se publie pour la première fois en 1843 et elle est devenue l'un des plus célèbres contes de Noël de tous les temps.
C'est le récit d'Ebenezer Scrooge, riche vieillard acariâtre et avare. La nuit précédant Noël, il reçoit la visite de son défunt associé Jacob Marley revenu d'entre les morts pour lui annoncer l'arrivée successive des trois fantômes incarnant les Noëls passés, présents et à venir.

Je vous souhaite un excellent moment de lecture et un JOYEUX NOËL à tous
 

Marie-Angèle Verdan

Small World (de Martin Suter)
proposé par MAV

Martin Suter est l'écrivain suisse germanophone le plus lu dans le monde. Il est aussi le parolier du chanteur suisse Stephan Eicher. Small World est son premier roman.

Conrad Lang (personnage central) a été recueilli et élevé par la famille Koch, des riches industriels suisses. A soixante ans, il travaille toujours pour ses généreux protecteurs, il est le gardien de leur résidence secondaire en Grèce. Sa vie bascule quand, par négligence, il met le feu à la maison. De retour en Suisse, il se découvre victime d'une cruelle maladie: "l'Alzheimer". Très vite, ses facultés se dégradent et peu à peu le présent s'efface mais par contre, les souvenirs d'enfance refont surface, ce qui inquiète tout particulièrement Elvira, la doyenne des Koch.

Small World / Martin Suter.- Paris : Bourgeois, 1998. - (Points ; P 703)

 

35 kilos d'espoir (de Gavalda, Anna)
proposé par MAV

C'est l'histoire de Grégoire un garçon de 13 ans qui déteste l'école... Il a déjà redoublé deux fois. Il n'a pas d'amis et pour couronner le tout il est aussi nul en sport! Chez lui ce n'est pas la gloire non plus. Il n'a ni frères ni s?urs et la relation avec ses parents est plutôt tendue. Une seule personne le comprend et le valorise ; c'est son grand père Léon qu'il adore. Ensemble, ils bricolent et discutent.
Ce livre nous apprend combien est important de faire ce que l'on aime dans la vie et d'accepter que les études et le travail font partie du contrat pour pouvoir y arriver.

35 kilos d'espoir /Anna Gavalda.- Bayard Jeunesse, 2005. - (Estampille)

Passe un ange noir (de Anne Bragance)
proposé par JCD

Milush, adolescente solitaire et sauvage, emprunte chaque jour la ligne 15 pour se rendre au lycée.
Andres, vieil homme solitaire et sauvage, s'assied chaque jour sur le banc de l'abribus de la ligne 15 mais ne monte jamais.
Ils ne semblent ne rien avoir en commun et pourtant ces deux-là vont s'apprivoiser et se découvrir, pour finir par construire une belle amitié. Une relation forte qui les aidera à affronter leurs peines et leurs secrets.


Passe un ange noir / Anne Bragance. -Mercure de France, 2010. -(Folio; 5102)

 

Jenna Fox, pour toujours (de Pearson, Mary)
proposé par MAV


Au réveil d'un long coma, Jenna, 17 ans, est restée amnésique. Elle vit dans une maison isolée entourée par de parents au comportement hyper-protecteur et par une grand-mère qui semble la détester. Au fil des jours, Jenna se redécouvre et on avance avec elle dans sa quête d'identité qui va nous submerger petit à petit dans un thriller palpitant...
Cet ouvrage porte à réfléchir sur la science et ses manipulations génétiques. Serons-nous un jour des êtres programmés? Un superbe roman.

Jenna Fox, pour toujours / Pearson, Mary. -Gallimard, 2011. - (Pôle fiction ; 26)

Appelez-moi Ismaël (de Michael Gérard Bauer)

Il y a des prénoms pas faciles à porter et Ismaël en fait certainement partie. Depuis son entrée au Lycée Saint-Daniel, Ismaël Leseur en sait quelque chose, lui qui est devenu le souffre-douleur du tyran officiel de l'école, Bary Bagsley. Et, bien qu'il porte un célèbre prénom de littérature, il est loin d'être un héros et préfère baisser la tête sous les moqueries.
L'arrivée d'un nouvel élève, étrange et décalé, va inverser la vapeur. Etre différent, comme va le découvrir Ismaël, peut être une force et, les mots sont souvent une arme bien plus redoutable que les poings....Une arme défensive aussi bien qu'une arme de séduction....
Un roman hilarant sur la solidarité et le courage.

Appelez-moi Ismaël / Michaël Gérard Bauer. - Castermann, 2011. - (Les rebelles de Saint-Daniel)

La femme noire qui refusa de se soumettre : Rosa Parks (de Eric Simard)
proposé par MAV
Ce petit livre (41pages) nous apprend qu'un seul mot : "NON" peut changer l'histoire. Rosa Parks a été la première femme noire à oser dire "NON" En 1955 elle refusa de céder sa place à un blanc dans un bus. Par son courage, elle fut à l'origine du mouvement qui mit fin à la ségrégation raciale aux États-Unis d'Amérique. Un livre qui fait réfléchir!
Juste une erreur (de Ben Kemoun)
proposé par JCD

Mélanie et Mélitine sont amies depuis la maternelle alors même que leur deux caractères sont si opposés. Mélitine est pudique, réfléchie et peu ambitieuse. Mélanie, elle, est obsédée par son apparence, toujours maquillée et apprêtée, elle est rongée par l'envie d'être remarquée et aimée. Lors d'un casting pour un spot de promotion de la ville, Mélanie, accompagnée comme toujours par Mélitine, va croiser le chemin d'Eléonore, l'autre canditate sélectionnée.
C'est le début d'une guerre entre les trois ados, une ridicule course à la célébrité qui pourrait les conduire jusqu'à la mort. Et ce n'est pas les adultes qui calmeront le jeu...

Juste une erreur / Hubert Ben Kemoun. - Seuil. -ISBN 9782021051063

Le palais de minuit (de Zafon, Carlos Ruiz)
proposé par MAV
Une fois de plus, je me suis sentie conquise par Carlos Ruiz Zafón et par son dernier roman "Le palais de minuit" L'histoire se déroule en Inde. Les jumeaux Sheere et Ben sont séparés à leur naissance mais le destin va de nouveau les réunir 16 ans plus tard. Traqués par l'assassin de leurs parents, ils vont vivre avec les amis de l'orphelinat de Ben une effroyable odyssée.
C'est un récit fantastique où se mélangent le suspense, l'horreur et l'amitié
Histoire Junior
proposé par JCD

Voilà un nouveau venu dans les abonnements de la bibliothèque. "L'Histoire Junior" vient s'ajouter à notre collection.
Tous les mois, ce nouveau magazine destiné aux 10-15 ans propose un grand dossier thématique (les Grandes Découvertes, Robespierre, les réformes protestantes pour les premiers numéros) et des rubriques ingénieuses: un objet raconté, l'histoire à travers une ?uvre d'art, etc...
Clair et concis, il aborde l'histoire comme un sujet d'actualité. Et, s'il accompagne parfaitement les programmes scolaires,il peut aussi, et c'est sa grande qualité, se lire "juste pour le plaisir"!

: Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates (de Shaffer, Mary Ann)
proposé par MAV
Roman à lettres. L'histoire se déroule pendant la seconde guerre mondiale. "Le cercle d'amateurs de..." est né à la suite d'un mensonge, afin de pouvoir manger un bon cochon rôti en cachette des allemands. C'est une histoire originale, drôle et profondément émouvante
Les temps des miracles (de Anne-Laure Bondoux)
proposé par JCD

« Lorsque les douaniers m'ont trouvé, tapi dans le fond du camion à la frontière française, j'avais douze ans, j'étais seul et je répétais « jemapèlblèzefortune et je suiscitoyendelarépubliquedefrance». »
Blaise Fortune devenu adulte revient sur son passé, se replonge dans ses souvenirs d'enfance dans le Caucase. Il nous raconte cette femme débordante d'amour qui prend soin de lui et qui, pourtant,dit ne pas être sa mère.

Un magnifique roman sur l'exil, les origines et la force de l'amour...
parfait à lire cet hiver, enroulé dans une couverture, devant un feu de cheminée.
« Il n'y a que deux choses que nous puissions transmettre à nos enfants : des racines et des ailes » ; dit le proverbe

Le destin miraculeux d'Edgar Mint (de Brady Udall)
proposé par MAV
 

 Grand roman américain ! Edgar Mint a sept ans, il est métis apache, sa mère est alcoolique et son père est parti. La voiture du facteur lui écrase la tête mais contre toute attente, Edgar survit. A la sortie de l'hôpital, on le place dans une école essentiellement habitée par des enfants à problèmes. C'est un récit cruel et tendre à la fois. Un très bon moment de lecture.

Enfants d'ici, parents d'ailleurs (de Carole Saturno)
proposé par JCD
« Plus d'un Français sur trois compte dans son arbre généalogique un ancêtre d'origine étrangère. Et la majorité des citadins ont des racines paysannes. Juifs, Russes, Arméniens, Polonais, Italiens, Espagnols, Portugais, Algériens, Marocains, Tunisiens, Turcs, Yougoslaves, Maliens, Chinois... mais aussi Bretons, Auvergnats, Savoyards : ils ont quitté leur pays pour fuir une guerre, une dictature, un génocide ou la misère dans l'espoir d'une vie meilleure. Dans les usines ou dans les mines, sur les champs de bataille, dans les campagnes et dans les villes, ils ont contribué à l'expansion économique, aux combats pour la démocratie, à l'enrichissement de notre culture. Leur histoire est notre histoire (présentation de l'éditeur)"
Un très beau livre qui retrace les mouvements d'exode et d'immigration du 20e siècle. Magnifiquement illustré, chaque sujet est composé d'un témoignage et d'une partie documentaire sur la culture des immigrants et les raisons des mouvements migratoires
Babyfaces (de Marie Desplechin)
proposé par JCD

« Il ne faut pas pousser à bout quelqu'un qui n'a rien à perdre »
Nejma est nulle, grosse, méchante et seule. Mais si tous la mettent de côté, personne n'ose l'affronter parce qu'on en a peur. Aussi, lorsque Jonathan est retrouvé dans le coma, après ce qui semble bien être une agression, elle fait une coupable toute trouvée.

Mais qui est vraiment Nejma ? Seul lsidore, le vigile du supermarché voisin, et Freddy, le narrateur, semblent s'y intéresser.
Un roman au ton tendre et ironique sur les apparences souvent trompeuses, sur l'injustice et sur la bêtise qui conduit à l'irrévocable.

Marina (de Carlos Ruiz Zafon)
proposé par MAV
C'est l'histoire de deux adolescents à Barcelone: Marina, troublante jeunes fille et Oscar, étudiant dans un pensionnat. Ensemble, ils vont vivre une hallucinante aventure. C'est un récit d'amour et de mystère que je vous recommande vivement.
Les Willoughby (de Lois Lowry)
proposé par JCD

L'auteur dit avoir voulu écrire un livre « vieux jeu » Un de ces romans d'aventure dont les héros sont pauvres mais courageux et affrontent avec détermination les terribles épreuves qu'une vie injuste met sur leur chemin. Une histoire dans laquelle on croiserait un millionnaire aigri derrière les grilles de son manoir, des bébés abandonnés devant les portes ou des nounous au comportement étrange......
Oui mais voilà... Dans ce genre d'histoire, les héros sont souvent orphelins ou abandonnés et les enfants Willoughby ne le sont pas ! Il va donc falloir qu'ils se débarrassent de leurs parents pour pouvoir vivre les aventures extraordinaires d'un roman digne de ce nom. A moins que ce ne soit leurs parents qui décident de les abandonner ....
Drôle, décalé, surréaliste, et truffés de référence aux classiques de la littérature (d'Oliver Twist à Mary Poppins en passant par Heidi), les « Willoughby » est un roman pour les enfants qui ne sont pas des héros mais possèdent le goût de l'absurde et le sens de l'humour.

Les Willoughby / abominablement écrit et ignominieusement illustré par Lois Lowry ; trad. de l'anglais par Francis Kerline. - Paris : L'école des loisirs, 2010. - 208 p.. - (Neuf )

Le Monde des Ados
proposé par JCD
Nouveau bi-mensuel disponible à la bibliothèque, le « Monde des Ados » est un magazine d'actualité destiné au 11-15 ans. Chaque mois, le magazine propose un dossier concocté par l'équipe de « C'est pas sorcier » en plus de courts articles sur des sujets de société, une rubrique cinéma et musique, des conseils perso et des bandes dessinées. Bref, chacun y trouvera une info qui l'intéresse...
Ce mois -ci, un dossier sur les abeilles, une biographie de Serge Gainsbourg et des conseils pour apaiser les relations avec sa mère !
Le livre des grands contraires philosophiques (de Oscar Brenifier, Jacques Després)
proposé par JCD
Quand on est tout petit, on apprend à penser avec des livres de contraires, et on comprend que "petit" est le contraire de "grand", que "haut" est le contraire de "bas". Quand on grandit, on peut aborder des notions plus complexes, plus abstraites, mais on a quand même besoin de visualiser pour comprendre. Or comment montrer des idées? C'est le pari un peu fou que relève ce livre pas comme les autres.
Douze couples de contraires - fini et infini, temps et éternité, moi et autrui... - sont montrés dans ce qui les oppose (la définition de chacun des termes), puis dans ce qui les relie (une question et une conclusion qui montre en quoi chacun a besoin de l'autre).
Le chagrin du roi mort (de Jean-Claude Mourlevat)
proposé par JCD

«C'est une petite île froide, quelque part dans le nord. Le vieux roi est mort. Son corps repose sur un lit de pierre, sur la Grand-Place. Il neige. Il sera question de séparation, de guerre, de trois ciels différents, d'un premier amour. Il y aura une prophétie, des êtres qui se perdent dans l'immensité, une sorcière qui mange des têtes de rat...»
Jean-Claude Mourlevat

Après «Le Combat d'hiver» (2006) acclamé par la critique et récompensé par les plus grand prix littéraires, Jean-Claude Mourlevat nous éblouit à nouveau, dans une bouleversante histoire de fraternité et de trahison. Une fresque flamboyante.

 

Le Vieux qui lisait des romans d'amour (de Luis Sepulveda)
Lorsque les habitants d'El Idilio, petite ville d'Amazonie, découvrent dans une pirogue le cadavre d'un homme blond assassiné, ils n'hésitent pas à accuser les Indiens (les Shuars) de meurtre. Le maire, surnommé la "limace", est l'un des plus virulents accusateurs. Seul Antonio José Bolivar, un vieil homme, déchiffre dans l'étrange blessure la marque d'un félin.

L'auteur évoque ensuite la vie d'Antonio José Bolivar Proano. À 13 ans, il se marie avec Dolores Encarnacion del Santisimo Sacramento Estupinan Otavalo. Ils partent en Amazonie. Dolores y meurt de la malaria.

Antonio devient ensuite l'ami des Shuars. Ils vivent paisiblement jusqu'à ce que des blancs investissent la forêt. Ils tuent deux Shuars pour voler l'or qui se trouve dans la forêt. Antonio défend les Shuars. Après cet incident, Antonio part pour El Dorado. Il va y acheter des romans d'amour .

Un matin de pluie, on entend des cris. Un deuxième homme est victime de la folie du tigre.
Quelque temps après , le maire d'El Idilio organise une expédition dans le but de tuer cet animal. Le maire, mort de peur, demande à Antonio de finir de traquer le tigre tout seul et de le tuer. Antonio accepte. Il traque la bête pendant plusieurs heures et arrive dans une clairière où il voit le mâle à l'agonie. Antonio comprend qu'il doit l'achever.

Une fois le mâle mort , il se réfugie sous une vieille pirogue. Au bout de quelques heures, il en sort, s'accroupit dans le sable et, à ce moment là, il voit la femelle qui court vers lui. Alors, il tire deux coups de chevrotine et tue la bête. Il pleure, et met l'animal dans le fleuve Amazone. Il jette son fusil, et se dirige vers sa cabane. Ayant honte de son acte de cruauté, et pris par la mélancolie, il repart lire ses romans d'amour pour oublier la "barbarie des hommes".